LA NOYADE

télécharger le cours

 

 

 Introduction

L'homme est fait pour vivre dans l'air d'où il prend l'oxygène nécessaire à l'organisme, et non dans l'eau d'ou il ne peut tirer l'oxygène dissous, n'étant pas pourvue de branchies.

Une fois immergé, il ne peut survivre que grâce à des moyens artificiels et est exposé en permanence à un accident très grave : la noyade.

 

 Définition

La noyade est l'arrêt respiratoire par inondation des voies aérienne (pénétration d'eau dans les poumons), ce qui entraîne l'asphyxie.

 

 Causes de la noyade

On distingue deux formes de noyade.

 La noyade vraie (ou asphyxie) : Il y a inhalation directe de l'eau dans les poumons à la suite de :

  • Eau dans le tuba, dans l'embout.
  • Quinte de toux.
  • Vomissement (mal de mer).
  • Panique.
  • Fatigue.
  • Essoufflement.
  • Manque d'entraînement à la nage.
  • Défaillance du matériel (panne de détendeur).
  • Rupture d'apnée (chasseur sous marin).

 

 La fausse noyade : Dans laquelle l'inondation intervient à la reprise de connaissance après une syncope, à la suite :

  • D'un choc thermique (trop longue exposition au soleil).
  • D'une congestion (chute de tension artérielle due à des troubles digestifs).
  • D'un choc à l'eau froide.
  • D'une anoxie (rendez vous syncopal pour les chasseurs).

 

 Mécanisme

Il y a arrêt des échanges gazeux (hématose) ! Les tissus vont se nécroser par manque d'oxygène et la mort surviendra par asphyxie. Si l'issue n'est pas fatale, il reste le risque d'accident de décompression puisque l'azote ne sera pas évacué.

On distingue :

  1. L'inondation par l'eau de mer (30g sel/litre) qui est plus concentrée que le sang en sels minéraux et le plasma du sang va passer dans l'eau de mer ce qui provoque un œdème pulmonaire.
  2. L'inondation par l'eau douce : L'eau douce, moins concentrée que le sang (9g/litre) en sels va passer dans la circulation et diluer le sang ce qui va entraîner une fatigue cardiaque et d'autres troubles organiques néanmoins légèrement moins graves que dans le cas de l'eau de mer.

 

 Traitement

On dispose d'environ trois minutes pour intervenir.

la victime est inconsciente


Elle respire
Elle ne respire pas
  • Sortir la victime de l’eau.
     
  • Appeler des secours d'urgence.
  • Ne pas réchauffer le noyé pour garder l'effet d'hibernation


Placer en Position Latéral de Sécurité.
 

Mettre sous oxygène avec un débit de 15 L/min.
 

Surveiller la respiration et la présence de pouls.

 

Dégager le Thorax.

Placer sur le dos. 

Basculer la tête en arrière.

Pratiquer 5 insufflations initiales. Puis réaliser 30 compressions en alternance avec 2 insufflations à l’aide du BAVU* connecté à l’oxygène à 15 L/min.

Utiliser dès que possible un défibrillateur. 

Contrôler la ventilation tous les 5 cycles. 

Relayer souvent les sauveteurs.

N’interrompre le massage que lors de la prise en charge par les sauveteurs.

* BAVU = Ballon Auto-remplisseur à Valves Unidirectionnelles

 

 Prévention

  • Se maintenir en bonne condition physique.
  • Ne pas dépasser ses possibilités et être prudent.
  • Se protéger du froid.
  • Prendre soin de son matériel.
  • Ne plonger qu'en étant en forme.
  • Ne pas plonger seul.
  • Eviter les abus de boissons et de nourriture.

 

 Conclusion

La noyade est un accident grave et souvent MORTEL dont l'éventualité n'est pas à négliger en plongée loin de là. Elle guette chaque plongeur, débutant ou confirmé.

Accueil
Mes cours
Plongée subaquatique
Vidéos subaquatiques
nicoblon sur facebook
Plan du site
Mes liens
Ecrivez-moi