LA PUISSANTE

 Réalisé avec l'ouvrage : Portraits d'épaves, éditions Océans, de JP Joncheray & U Brunner

Profondeur : - 15 m

Coordonnées : 43° 02' 90'' nord ; 06° 28' 20'' est. Au milieu de la face nord-ouest de l'île du Levant, à 200 m de la côte militaire. Cela pose un délicat problème, car la Puissante a été coulée exactement à la limite de la zone interdite à la plongée.

Description : La puissante était une gabare de 45,5 m de long et 8,5 m de large. De par sa conception, son tirant d'eau arrière était bien plus important que son tirant d'eau avant (3,80 m contre 2,30 m). Une machine à vapeur de 500 ch lui permettait de couvrir 1 800 milles à 9,2 noeuds. Elle pouvait soulever, par son mât, 15 tonnes dans l'axe du navire ou une ancre de 8,5 tonnes.

Difficultés : La principale difficulté réside dans l'interdiction de plonger à proximité de l'île. Cette menace suffit à dissuader les plongeurs. Enfin, la Puissante est relativement abritée du vent d'est et du ponant, mais pas du tout du mistral qui porte à la côte, donc à la zone interdite. Sinon l'eau est limpide et la profondeur tout à fait rassurante.

 

La plongée

L'épave fut intacte. Elle a été coulée presqu'en bon état, mais un torpillage efficace l'a transformée en amas de tôles, excepté à l'arrière, encore en formes.

Le proue, dirigée vers l'ouest, est reconnaissable mais éclatée. Le centre du navire n'est lui, qu'un enchevêtrement de tôles informes : l'explosion s'est produite au tiers avant. On reconnaît un mât, encore pointé vers la surface et des superstructures disloquées. Apparemment, ce bateau a été décortiqué avant d'être sacrifié. La poupe demeure dans un bon état relatif, avec une forme générale conservée, une voûte arrière harmonieuse, un gros gouvernail et une hélice en bronze (l'hélice est régulièrement grattée au couteau par les explorateurs qui veulent se rendre compte de la nature du métal !).

L'ensemble repose sur un fond de sable en pente, avec quelques roches et des posidonies.

 

Histoire de la Puissante

Mise sur cale aux chantiers de France à Dunkerque, en 1934, elle fut lancée en 1936. Mise en service en mars 1937, on la retrouve à Mers-el-Kebir le 3 juillet 1940, puis, plus souvent en Afrique du Nord. Le 23 décembre 1959, elle est mise en réserve à Bizerte puis rentre à Toulon en 1960.

 

Naufrage de la Puissante

Débaptisée le 2 avril 1962, la Puissante sert de cible à un sous-marin de type Doris qui la coule vers juillet 1964.

 

 

Accueil
 Epaves entre Porquerolles et Cavalaire
Vidéos subaquatiques
nicoblon sur facebook